Pourquoi les belges se rabattent au ras de ton capot sur l’autoroute ?

D’après wiki, confirmé par sisiki …
Un tomtom belge, à l'évidence

La Belgique est un petit pays qui ne mesure que 282 kilomètres d’est en ouest et 145 du nord au sud. Il trouve quand même le moyen de loger 1763 km d’autoroutes et accessoirement à peu près 11 millions d’habitants. Ce qui fait, pour 30528 km2, une densité de population élevée, d’environ 360 habitants au km2. Mais ça, c’est leur problème.

Enoncé de notre problème :
Expliquer mathématiquement pourquoi les belges se rabattent au ras de ton capot sur l’autoroute.

Hypothèses
1/ on estime que l’été, 7,7 % des belges se précipitent sur les autoroutes hexagonales à 3 en moyenne par voiture.
2/ compte tenu qu’ils tractent la plupart du temps une caravane, une remorque ou tout autre engin susceptible de contenir une friteuse, 30 kg de patates et 10 litres d’huile, on approximera la longueur moyenne d’une embarcation estivale belge à 6m.
3/ on négligera la vitesse de reproduction de la population ainsi que le flux d’évadés fiscaux français entre juin et septembre.

Solution du problème
Nous avons donc 7,7 % de 11 millions = 847000 belges en transhumance à 3 par voitures. Ce qui fait 282333 convois représentant une longueur totale, bout à bout de 1694 km. Si l’on répartit cette longueur sur les 1763 km d’autoroutes belges disponibles, on en déduit aisément qu’il ne reste que (1763 – 1694)x 1000 / 282333 = 24 cm entre les voitures, en moyenne. Ce qui est peu.
On voit par là que les belges, en effet, sont habitués à coller en voiture. Le problème, c’est qu’ils continuent même au-delà de la frontière. Le tout à 130 km à l’heure. Y’a de quoi râler, non ?
Dans votre cahier de vacances, vous pourrez aisément faire le même calcul pour les hollandais, voire pour les croates par anticipation …

© Sylvie Andrieu 2013

Publié dans Bar bouze, Non classé Tagués avec :