Hiver 54, 55, 56, …

Tous les sondages indiquent qu’il devrait faire froid cet hiver

A peine l’Abbé Pierre était-il parti en grandes vacances que le froid en a profité pour réapparaître avec son cortège de blizzard, de neige et de verglas – clin d’œil . On voit bien là toute la lâcheté de ce climat terrestre qui, dit-on, se réchauffe – mon œil.

J’en touchais deux mots l’autre jour à Lucas, un SDF que je salue régulièrement au 3ème feu de l’avenue Denfert-Rochereau, l’enfer sur terre pour lui. D’après Lucas, si le climat se réchauffe, c’est surtout l’été quand il y a la canicule. Parce que l’hiver, dit-il, quand il gèle la nuit, on ne peut pas dire que ça se réchauffe ! Ceux qui vivent dehors ont les pieds sur terre et le temps pour eux, c’est ici et maintenant.

A côté de cela, 4 ou 5 cms de neige sur une route nationale suffisent à paralyser des centaines de voitures et de camions. Et leurs occupants de s’étonner que les prévisions météo et que les recommandations officielles de ne pas prendre la route étaient fondées. Les voila transformés en SDF temporaires convoyés vers des gymnases de campagne improvisés en auberge de tous les âges pour passer la nuit. Une naufragée de la route, visiblement ravie d’être interviewée par une radio régionale de premier plan, relatait son infortune en disant : « en vacances on a l’habitude d’être dans le confort, alors là ça nous fait un peu d’aventure, c’est pas désagréable ! ».

Consternée en entendant cela, j’espérais juste que les SDF n’écoutent pas la radio au même moment. Je me suis souvenue de la nuit de février 1993 que j’avais passée dans ma voiture bloquée sur l’autoroute gelée à 50 kms de Paris, sans préavis météo, sans rien à boire ni à manger mais avec du chauffage – un vrai luxe. Les dizaines de grandes personnes retrouvées par les pompiers au petit matin, errants dans les champs enneigés avec bagages et enfants n’étaient décidément pas raisonnables d’avoir cherché, si ce n’est l’aventure, du moins la misère.

J’ignore si le climat se réchauffe, mais une chose est certaine, la raison de certains concitoyens se dérègle et ça fait froid dans le dos.

Comme disait Desproges qui doit bien rigoler avec l’Abbé Pierre maintenant : « si ça continue, le mois de mars passera pas l’hiver ! ».

Alors bonnes petites vacances …d’hiver à tous !

© Sylvie de Nevers, Paris le 2 février 2007

Publié dans Bar bouze Tagués avec :